Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 23:17

Coffrages de cires et paraffines, mélangées pour trouver le ton «chair », et, la juste translucidité.

La cire est coulée, à chaud,  sur des silhouettes, de femmes, pré-découpées puis collées. 
Elles: aperçues dans des magazines, de mode, de femmes,  d'hommes.

Recto-verso, ces figures féminines sont ensuite retournées: il s'agit de découvrir, en leurs contours, d’autres femmes, d'autres silhouettes.

Le corps définit alors un nouvel espace : espace onirique, de jardins secrets, intimiste, un décalage entre l’ extérieur et l'intérieur de chaque être.  

Le fond est, le plus souvent neutre, en bois. Mais il peut également être peinture à l’huile (fond bleu, personnages peints).

apparition le plus souvent isolée, on peut également parfois trouver des couples dialoguant en une sorte de face à face dominant dominé.

De temps en temps intervient une ligne. Celle-ci définit une silhouette silencieuse ou, là ,élément graphique ou motif, elle relie allie délie les différentes femmes en présence.

Les tons, noirs, bleus, verts, roses le plus souvent, sont affadi par le « super-glacis » de cire. La lumière est également adoucie par la matière, créant une atmosphère baignante assez calme, mystérieuse, mais une distance aussi.

Les personnages sont en gros plans. Ils découpent  la composition en quelques larges formes. 
Parfois les corps sont perçus tels des signes dans un espace plus narratif.

Partager cet article

Repost 0
Published by nathalie pirotte - dans cires
commenter cet article

commentaires